Chantier 1 –  La sécurisation de l’alimentation en eau potable

Inscrit comme un objectif-clef de la Communauté de l’eau potable, une étude sur la gestion globale de la ressource en eau et la sécurisation de l’alimentation en eau potable a été finalisée fin 2010 avec la co-construction partagée d’un plan de sécurisation AEP qui a été intégré dans le DOO du SCoT.

La demande initiale de ce travail était liée à la nécessité d’actualiser l’étude SOGREAH faite dans le cadre du schéma directeur du syndicat mixte de la région urbaine grenobloise, le territoire ayant évolué du fait de l’adhésion de la Bièvre, du Sud Grésivaudan et du Trièves. Il s’agit également d’avoir une vision prospective pour les 20 à 30 ans à venir sur les besoins réels de la grande agglomération grenobloise et de croiser les réflexions avec l’aménagement du territoire.

Ce chantier s’est décomposé en deux temps.

Vue aérienne du Y Grenoblois, une partie du territoire du futur SCoT

1 – Un bilan besoins ressources à l’échelle de la région urbaine grenobloise en 2008

Réalisé sur 243 communes avec l’aide de l’Etat (DDAF et DDASS), ce bilan contient les aspects qualitatifs et quantitatifs de la gestion globale de la ressource en eau. Dans le cadre de ce chantier, une convention a été signée entre la DDAF et la CEP afin de mutualiser les connaissances et les savoir-faire.

Signature de la convention de partenariat  entre la DDT (M. LESTOILLES) et la CEP (M. BICH)

2 – Les réunions territoriales et le suivi du plan d’action entre 2010 et 2012

Lors de la Conférence permanente de la Communauté de l’eau potable organisée en décembre 2008, la méthode de travail a été présentée pour finaliser le dossier plan d’action. Il a été acté par les élus la nécessité d’organiser des réunions territoriales pour conforter la concertation et améliorer les connaissances de chacun des acteurs.

Entre janvier et juin 2009, 6 réunions territoriales correspondant aux 6 secteurs de la Région urbaine grenobloise ont permis de toucher plus de 250 élus locaux et de bien cerner les spécificités de chaque territoire.

Après une synthèse des résultats obtenus suites aux réunions territoriales présentées en Conférence permanente le 8 juillet 2009, le plan d’actions a été établi en classant et hiérarchisant les besoins. Le 15 décembre 2009 en Conférence permanente le document a été présenté. Validé définitivement en juillet 2010, il a été largement diffusé aux élus et aux collectivités de la Région Urbaine de Grenoble.

Après de nombreuses discussions, le plan de sécurisation a été intégré dans le DOO du SCoT et tient lieu d’orientation.

La démarche de la CEP considérée comme novatrice a donné lieu à la rédaction d’une fiche CERTU dans le cadre des dossiers SCoT Grenelle.

(Cliquer pour agrandir)