Sécurisation de la ressource

1 – Mises à jour de l’étude effectuées entre 2007 et 2010 selon les territoires du SCoT 

En 2015, réalisation de 6 fiches, une par territoire du SCoT de la Grande Région de Grenoble en concertation avec les partenaires (SAGE, contrats de rivières, intercommunalités ayant la compétence eau potable, principaux syndicats), avec l’appui de l’Etat (DDT, ARS) et du Département de l’Isère – Réalisation de cartographies et d’une synthèse

En 2016, actualisation du bilan besoins ressources en prenant en compte les aspects prospectifs 2030 en terme d’aménagement du territoire,

A l’échelle du SCoT, la problématique de la sécurisation étudiée en 2007-2010 subsiste dans de nombreux secteurs, et ce bien que les principaux résultats soient inscrit dans le diagnostic et le document d’orientation et d’objectifs du document approuvé en décembre 2012 (la sécurisation SIED / SIERG dans le Grésivaudan, la sécurisation agglomération / Voironnais, la sécurisation Voironnais Bièvre Est) – Recherche des résistances au changement et points de blocage

En 2017, reformulation du plan de sécurisation selon les évolutions constatées – réunions territoriales pour validation politique et travail technique (publication en janvier 2018 pour intégrer les principaux résultats dans l’évaluation du SCoT réalisée la même année)

En 2018, il est prévu d’intégrer une dimension d’adaptation au changement climatique (dans la mesure du possible) au Bilan Besoins Ressources réalisée en 2016 avec l’organisation notamment d’un séminaire sur le sujet.

2 – Réflexion prospective sur les risques environnementaux et techniques

Critères : la qualité de l’eau, les périmètres de captage, les risques de pollution accidentels, les problématiques liées aux évolutions climatiques par exemple.